in impression 3d TK0-CBY ~ read.
TK0 en plateau "froid"

TK0 en plateau "froid"

TK0 en plateau froid

Avec ma première TK0 faite maison, je me trouve confronté à quelques défauts de jeunesse. Pour plusieurs je me rends compte qu'ils viennent de petites mal façons. C'est à la fois toute la difficulté, frustration peut-être parfois, mais aussi tout le plaisir et la joie de l'acquisition de l'expérience par l'erreur en solitaire.

L'une de ces petites "mal façons" de ma première TK0 se trouve dans la fixation du plateau. Ne disposant pas d'une perceuse à colonne, et n'ayant pas cherché à en utiliser une, j'ai réalisé les trous à la main. Il y a assez clairement une imprécision dans le positionnement des supports de glissières.

Ce que je constate comme problème, c'est que le moteur de l'axe Y chauffe énormément. Bien plus pénalisant, lorsque j'ai réalisé les premières impressions de plus de 40 minutes, la courroie s'est détendue.

L'imprécision du positionnement de ces supports y est pour quelque chose. Ca glisse bien mais pas assez à mon goût.
Je me rassure un peu quand même en pensant que c'est loin d'être le seul facteur !
Le poids de mon ensemble plateau y est pour beaucoup c'est clair :

  • base en aluminium
  • petite épaisseur de liège pour passage des câbles et isolation thermique du plateau chauffant
  • plateau chauffant à base de PCB
  • plateau en verre

TKO Couby

Je pense aussi que l'hyper statisme du fait de 4 glissières au lieu de 3, doit aussi y être pour quelque chose. En même temps le plateau est grand 30 x 30 cm, je ne sais pas si 3 glissières pourraient fonctionner...

En attendant, le meilleur moyen que j'entrevois pour palier ce défaut, c'est de passer à ce que j'envisageais au début : le plateau froid.

Rien de plus simple, j'ai juste à laisser le plateau alu, mettre du scotch bleu, et recalibrer.
Enfin presque...

Un petit bout à rogner

Une bonne chose, j'avais modifié la pièce de support moteur pour pouvoir positionner le détecteur fin de course Z plus bas... goood !
Sauf que un petit arrondi - sur la photo derrière le contact juste au-dessus - bloque le passage à l'extrémité d'axe X pour descendre.
Un petit coup de sie à main, et ça passe à fond... On ne le voit pas très bien sur la photo mais l'arrondi dont je parle est devenu un méplat.

Au bilan, cela fonctionne. Première impression d'une pièce pour le PCB Factory, 46 minutes : success.
La courroie n'est pas gravement détendue comme avant, mais il va falloir que j'optimise un peu quand même le serrage. Le moteur Y est toujours bien chaud, mais moins bouillant. Il y a encore des choses à améliorer.

Aussi le niveau d'un aussi grand plateau reste un petit défi. Ce sera l'occasion d'un nouvel article lorsqu'il va s'agir d'imprimer une belle grosse grande pièce... de calibration pour commencer.

comments powered by Disqus